Notre site utilise des cookies pour améliorer votre expérience de navigation. Si vous poursuivez la navigation, nous considérerons que vous acceptez leur utilisation, comme détaillée dans notre politique de protection des données.


(0) 0 €

Stabracyl - équilibre interne grâce au bilan bioénergétique des hormones


  • Reference: MLSTABRACYL-F
  • ISBN: 0742832601641
  • Marque: Madeleine Ley
Disponibilité: Seulement quelques articles disponibles

34,50 € incl. 17 % TVA excl. frais d"expédition



Stabracyl - Équilibre interne grâce au bilan bioénergétique des hormones.

Patch numérisé bioénergétique pour l'information physiologique de l'eau cellulaire.

 

Vous avez parfois l’impression que quelque chose ne va pas? Nervosité, vie affective fluctuante et perte d’énergie influencent votre quotidien? Vous rejetez affection et intimité et vous vous renfermez dans votre coquille? Angoisses et tristesse ont pris le dessus?

Moyennant une compensation énergétique des hormones Stabracyl peut transformer la dysharmonie, rétablir l’équilibre et améliorer votre qualité de vie.

 

Fonctionnement du patch


Avec ce produit vous utilisez sans risques ni effets secondaires l’eau cellulaire de votre corps comme porteur d’informations.


Notre organisme est constitué d’environ 60 à 100 billions de cellules et est soumis à un renouvellement constant. Dans un corps adulte meurent chaque seconde jusqu’à 50 millions de cellules. En même temps une quantité identique de nouvelles cellules est constituée de façon à ce que le bilan final est relativement équilibré.


Le produit profite de ce fantastique processus de régénération. Il contient une combinaison de symboles numérisés et d’informations à travers lesquels certains états comme des dysharmonies ou des blocages sont transformés et équilibrés. Par le contact du pansement avec la peau ces informations sont transmises dans l’eau cellulaire dont nous sommes composé à 70-80%.


Ainsi l’organisme est pris en compte dans sa totalité étant donné que les informations numérisées transmises dans l’eau cellulaire ne sont pas seulement transférées dans les cellules existantes mais également absorbées par les cellules nouvellement constituées au rythme des secondes.